2. En lutte !

18 et 19 Janvier : deux jours d’actions contre Vinci

  • janvier 16, 2013

La société Vinci, sous ce nom ou de nombreux autres, est un monstre de l’aménagement des territoires. Autoroutes, parkings, aéroports, infrastructures électriques, tous les grands travaux impériaux sont autant d’occasion de se remplir les poches. Eurovia, Cofiroute, Cegelec, GTM, entre autres, en sont des filliales. Sous la forme d’AGO (Aéroport Grand Ouest), c’est Vinci toujours qui rachète la ZAD, organise la destruction de nos lieux de vie, exproprie les paysans et projète de noyer sous le béton et les avions les 2000 ha de bocages que nous avons décidé de défendre.

Que vienne le temps de la riposte !

Lors de la réunion des comités de soutien à Notre Dame des Landes en décembre dernier, deux journées d’actions contre Vinci ont été décidées. Tous les moyens et types d’actions sont à penser, en fonction de votre nombre, vos pratiques et votre détermination. Péages gratuits avec récolte de fonds pour la lutte, blocages de chantiers, actions nocturnes, saccage de restoroutes, sabotage de parcmetres et bornes de parking, tags, manifestations, occupations de locaux, et place à votre imagination !

Quelques rappels cependant :

FAITES GAFFE A VOUS ! Cela ne veut pas dire de respecter la loi, mais attention aux caméras et à vos téléphones, prenez le temps de faire des repérages, discutez bien avant de qui se sent capable de quoi, penser à assurer vos arrières juridiquement, bref pas de gâchis inutile… Vnci n’est pas à convaincre, ils savent très bien ce qu’ils font. Frapper Vinci, c’est attaquer son fonctionnement, ses infrastructures, ses profits. Ce qui n’empèche pas d’informer et généraliser des pratiques.

Il reste peu de temps, préparez vous, soyons là où ils ne l’attendent pas, frappons fort.

Pas un sous pour Vinci !

En parrallèle des actions de groupe, lancement d’une campagne pour ces mêmes journées, sur le thème “pas un sous pour Vinci”. Ceci est un appel à tous les comités à utiliser leurs réseaux, sortir des tracts et autocollants, utiliser la presse locale et tous les moyens de diffusion accessibles. Que partout pendant deux jours se généralise ce geste simple : sortir de sa voiture, lever la barrière de parking ou de péage, passer sans payer. Éventuellement tenir la barriere pour ceux qui suivent. Coller un appel à faire de même à la place des fentes à carte bleue. Les faire crouler sous le nombre de fraudes, pour qu’ils ne puissent pas poursuivre chacun.

_________________________________________________________________________________________

Pour visualiser les logos de quelques unes des plus grosses filiales de Vinci, consulter cette article.

Pour une liste plus complète des filiales en version PDF, c’est ici.

Pour les contacts des principaux responsables du projet d’aéroport, allez voir ici.

Vous pouvez trouver toutes les adresses de Vinci dans votre région en consultant leur site internet. (ATTENTION : Il est possible qu’ils enregistrent votre adresse IP, utilisez TOR)

Péage gratuit à Carcassone

  • janvier 16, 2013

Hier matin, de 10 h à 11 h, une trentaine d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), ont organisé une opération péage gratuit, à l’échangeur de Carcassonne Ouest. Cette action pacifique s’est déroulée sous la protection du peloton de gendarmerie de l’autoroute de Carcassonne, qui a sécurisé les lieux, en amont et en aval du péage. Les manifestants, qui arboraient des gilets fluorescents jaunes, agitaient également des pancartes et autres drapeaux avec des inscriptions telles que : “Stop à l’Ayraultport”, “Basta les grands projets inutiles imposés, ni à Notre-Dame-des-Landes, ni ailleurs”, ou encore “Solidarité avec les expulsés de Notre-Dame-des-Landes. Vinci dégage !” Une vingtaine de militants pour passer le message aux automobilistes.(© D.R)

operation-peage-gratuit-sur-l-a61-a-carcassonne_270483_516x343-7ea65

Ils reprennent la route ce matin, avec un rendez-vous fixé à 8 h, devant la mairie de Bram. Direction Castelnaudary, dernière étape audoise d’une longue marche qui, entamée le 8 décembre à Nice, doit les mener le 6 février sur le site où est projeté l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais hier, c’est par une action symbolique que les opposants ont marqué leur passage. Quelques jours après un réveillon passé chez un viticulteur de Moux, c’est au péage de Carcassonne Ouest que les “antis” ont affiché leur peu d’affection pour la société titulaire du contrat de concession pour l’aéroport du Grand Ouest tant contesté. Opération “péage gratuit” durant une heure Cédées par l’Etat en 2005, les autoroutes du Sud de la France (ASF) font en effet partie de la galaxie Vinci. Quoi de mieux donc, que de mener durant une petite heure une opération “péage gratuit”. Une action destinée à informer les automobilistes qui voulaient bien donner quelques minutes de leur temps précieux, sous le regard bienveillant des gendarmes présents pour assurer la régulation de la circulation à l’approche des barrières de péage levées. “Il y a une vraie défense de la terre nourricière à mener.” Michel David Parmi la grosse vingtaine de militants, Michel David, responsable de la Confédération Paysanne, persuadé que cette marche a un sens tout particulier dans le département : “Les paysans sont directement concernés à Notre-Dame-des-Landes. Mais ici, le bétonnage et l’artificialisation des sols, c’est aussi une réalité : entre les golfs, le projet de ligne à grande vitesse et les carrières qui se multiplient, il y a une vraie défense de la terre nourricière à mener.” Un huissier de justice était sur place Un message passé sans aucune tension, lors de l’opération menée en présence de Me Durant-Dastes, huissier de justice mandaté par la société pour constater d’éventuels débordements ou dommages. Mais de problèmes, il n’y en eut point. A 11 h, les marcheurs pouvaient reprendre la route.

Basta les Grands Projets Inutiles Imposés

Opération “parking gratuit” à Biarritz par le comité de soutien à NDDL

  • janvier 16, 2013

A Biarritz, ce samedi après-midi, 29 décembre 2012, une vingtaine de personnes du comité de soutien aux opposant-e-s au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), près de Nantes, ont organisé une opération “parking gratuit” au parking Bellevue géré par Vinci. *

Cette action visait à dénoncer la main mise et l’enrichissement de Vinci par l’exploitation des infrastructures construites grâce aux deniers publics tant à Biarritz qu’à NDDL où la concession est accordée à Vinci pour 50 ans, si le projet aboutit.

Après avoir déployé une banderole “LGV Pays basque/Landes, Notre-Dame-des-Landes : Même combat” et bloqué les barrières en position ouverte, pendant près d’une heure les manifestant-e-s ont expliqué aux usagers du parking le but de leur action en leur demandant leur soutien. Ces derniers les ont bien accueillis et ont adhéré à l’action.

*Prochaine réunion du comité nddl jeudi 3 janvier 2013 à 18h au local Gorriak, 40 rue Bourgneuf, Bayonne*

Des opposant-e-s à l’aéroport réunis en *Comité de Soutien à Notre-Dame des Landes – Pays basque*

Contacts : pb.nddl@gmail.com

Page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Pays-Basque-soutien-%C3%A0-Nddl/292891304164068

|Lausanne] Tags contre un bâtiment Vinci

  • janvier 16, 2013

P1010066-75755

 

Bonjour !

La nuit du 24 au 25 décembre une action de solidarité pour la ZAD a été réalisée à Lausanne en Suisse.

Des personnes se sont attaquée à l’aide de spray et de cambouis à la façade d’un groupe, Etavis, qui appartient à Vinci group.

Bon courage à vous, tenez bon la fin est proche !

Samedi 22 décembre : début d’une semaine de péages gratuits …

  • janvier 16, 2013

Ancenis : péage gratuit

Le samedi 22 décembre 70 personnes d’une dizaine de collectifs anti- aéroport du nord 44 ont bloqué le péage d’Ancenis, géré par Vinci pendant une bonne heure.

Distribuant de l’info contre l’aéroport, elles assurèrent la gratuité du péage à tous les véhicules s’y présentant

Tout le monde se sou-lève pour Vinci!

peagebignon-b7cadBignon : Opération Pé-ZAD réussi

30 personnes des comités du sud de la Loire vêtues de dossards jaunes et de guirlandes de noël sont arrivées au péage à 12H10. Malgré la pluie et les rafales de vent, la joie et la bonne humeur était au rendez-vous. Nous avons eu un soutien extraordinaire et encourageant des automobilistes venus du sud de la France.

L’aspect sécurité a été assuré par la gendarmerie et nous avons respecté une certaine fluidité du péage.

A 13H, fin de l’opération.

Merci à tous On lâche rien….. !

- Caen, parking gratuit

petit retour sur l’action de samedi. Rassemblement à 14h, avec vin chaud, café etc. et quelques tracts + banderole. Nous étions une bonne trentaine. Vers 15h, nous sommes parti-es en cortège sur le parking vinci place de la République. Les flics étaient déjà présents (2 fourgons, une bagnole, RG). Nous avons décidé de tenter quand même l’action de parking gratuit. La barrière a été maintenue levée, avec un premier groupe à la sortie, avec banderole, tracts et caisse de soutien. Il était proposé aux gens de refiler de l’argent pour le comité antirépression de Nantes, qui soutient financièrement les inculpés de la lutte anti-aéroport. Un second groupe était aux caisses, pour expliquer aux gens qu’ils n’avaient pas à payer. Nous sommes resté-es une heure environ. 44,20E ont été récoltés, et une quarantaine de voitures sont passées gratuitement. Le pognon est refilé ce soir à des nantais du comité antirep de passage dans le coin.

Opération péage à prix libre à Toulouse

  • janvier 16, 2013

D’après indymedia Nantes

Le vendredi 21 Décembre alors que la fin du monde approche, un groupe d’activitstEs aux cheveux plus ou moins longs ont eu l’idée saugrenue d’ouvrir les barrières du péage Labège, au Sud de la métropole Toulousaine.

Pour le plus grand bonheur des voyageurs et voyageuses, nous sommes resté.es environ une demi heure, distribuant tract et récupérant monnaie sonnante et trébuchante, tout en décorant le péage avec une banderole anti aéroport.

L’escapade a pris fin quand la maréchaussée est intervenue pour mettre fin à ce qu’ils ont appelé notre “coup d’éclat”. Pas d’arrestations à déplorer, ni de violences, malgré la prise d’identité de deux copains et la présence d’un groupe de la gendarmerie spécialisé dans l’intervention anti terroriste (rien que ça !).

Vinci expulse, expulsons Vinci, non à l’aéroport et son monde, Zad partout et vive le bocage !

_________________________________________________________________________________________________________

Un autre récit de la même action sur le site zad.nadir.org

Toulouse : Opération péage libre.

Le collectif toulousain de soutien à la ZAD et d’opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes a « libéré » un péage de Vinci vendredi soir pendant une quarantaine de minutes avant un retrait négocié avec CRS, gendarmes, PSIG et la clique de Vinci venus en nombre à sa rencontre.

Le groupe Vinci a bénéficié de la privatisation des autoroutes par l’Etat, selon un schéma classique :

Les infrastructures sont construites au frais du contribuable, mais elles passent dans les mains de gestionnaires privés dès que leur rentabilité est assurée.

A Notre Dame des Landes, près de Nantes, la logique est la même. L’Etat exproprie des exploitations agricoles, détruit le bocage et des zones humides pour laisser place au rouleau compresseur Vinci, qui a bénéficié d’un « partenariat public-privé » pour construire un aéroport, dont l’utilité publique est douteuse.

Nous refusons de voir une nouvelle fois les intérêts d’un grand groupe industriel protégés par l’Etat au détriment de l’intérêt général.

En soutien aux mouvements d’opposition au projet d’aéroport, nous entendons nuire aux intérêts de Vinci et à ses amis au gouvernement partout où nous le pouvons.

[Rennes] Communiqué des occupants du chantier Vinci du centre Alma

  • janvier 16, 2013

Vu sur Indymedia Nantes

RETOUR SUR L’OCCUPATION DU CHANTIER VINCI DU CENTRE COMMERCIAL ALMA À RENNES ET DU BÉTONNAGE DE LA GRUE PRINCIPALE

Ce mercredi 19 décembre, nous étions une trentaine à investir le chantier du centre Alma à Rennes géré par CMA, une des nombreuses filiales de la multinationale Vinci, spécialiste du bétonnage de terres et concessionnaire du futur aéroport de Notre Dame des Landes. L’extension du centre commercial le destine à devenir le plus important de Bretagne.

Malgré le déclenchement d’une alarme lors de notre entrée et l’arrivée prématurée des vigiles (à qui nous avons d’abord fait croire que nous travaillions sur le chantier), nous avons décidé de poursuivre l’action. Celle-ci a consisté, en plus de l’invasion du chantier :

• de la pose d’une banderole sur la grue principale : « Solidarité avec la ZAD »

• de l’installation de mannequins sur la plus haute plate forme de la grue faisant croire à une occupation humaine, pour nécessiter l’intervention du GIPN

• du blocage de l’accès à la cabine de la grue, en obstruant une des plate formes d’accès située à 20 mètres par un plancher couvert d’une dalle de parpaings, eux-mêmes reliés par des rails métalliques et coulés dans du béton.

Pendant notre occupation, aucun camion de livraison n’a pu entrer sur le chantier, certains repartant tandis que d’autres stationnaient en perturbant la circulation aux abords de la zone.

Le chantier n’a pas pu démarrer et aucun des ouvriers de Vinci n’a pris son poste durant notre présence.

Alors qu’ils étaient rassemblés autour des préfabriqués, nous sommes allés à leur rencontre pour distribuer un tract autour d’un petit déjeuner. Encore une fois, le contact avec les ouvriers s’est révélé très positif, et certains nous ont même remercié de leur épargner une journée de boulot sous la pluie, en nous demandant de « tenir jusqu’à samedi ». Nous avons d’ailleurs retrouvé l’un de ceux présents lors de la précédente occupation du chantier Vinci de Saint Hélier, qui nous a confirmé que l’ensemble du personnel (intérimaires compris) avait été payé malgré l’arrêt des travaux pour la journée.

Alors que les rapports avec les ouvriers ont été bienveillants, voire complices, la relation avec les cadres est restée tendue, ces derniers collaborant pleinement avec la police.

Tout au long de l’occupation, des flics en civils ont rôdé sur le chantier et aux alentours, surtout préoccupés par le risque de dégradation et l’utilisation de la grue par les militants.

Le rassemblement public appelé à 9h nous a rejoint une trentaine de minutes plus tard, au moment où la brigade d’intervention de la police nationale débarquait pour nous expulser (coïncidence ?). Une quinzaine de flics légèrement équipés, coordonnés par des civils présents à l’intérieur du chantier, nous ont chargés au pas de course, nous obligeant à nous échapper par un accès d’urgence.

Aucune arrestation n’est à constater.

À midi, un ouvrier chargé par une énorme nacelle était encore en train de dégager la dalle de béton, et il semblerait que l’activité sur le chantier ait repris péniblement dans l’après midi.

Cette occupation/blocage fait suite aux différentes actions qui ont eu lieu à Rennes : occupation du chantier Vinci St Hélier du 14 novembre, perturbation du conseil municipal du 10 décembre, ravalements des façades de la mairie, du local du PS et de Rennes Métropole, rassemblement devant la préfecture… Nous affirmons ainsi notre solidarité avec les résistants de la ZAD face à l’occupation militaire du bocage et notre opposition au projet d’aéroport.

Étendre le conflit au-delà de la ZAD nous paraît nécessaire afin de multiplier les foyers de lutte et diffuser des pratiques offensives contre les responsables politiques du projet et les entreprises associées comme Vinci. Nous relayons à nouveau l’appel de la ZAD à engager des actions partout où sont implantés les promoteurs de l’aéroport.

NI VINCI NI AILLEURS
NON À L’AÉROPORT !

Les occupants du chantier du centre commercial Alma, 24 décembre 2012

Attaque incendiaire contre une entreprise de sécurité Vinci à Malmö en Suède

  • janvier 16, 2013

Traduit depuis l’anglais du site 325

Le 8 novembre une voiture de l’entreprise de sécurité skansk larmtjanst a été incidée à Malmö en Suède.

Skansk larmtjanst fait partie de l’énorme entreprise de construction vinci. L’attaque a été menée en solidarité avec la ZAD, une lutte contre le projet d’aeroport autour de Nantes, en France, où l’état francais et vinci essaient de construire un grand aéroport. Ca a aussi été fait par haine de la société et par amour de l’anarchisme

VINCI DEGAGE (en francais dans le texte)

Vinci crève à Strasbourg comme ailleurs

  • janvier 16, 2013

Ces derniers jours sur Strasbourg il n’est pas rare de voir un siège, un chantier de Vinci ou de l’une de ses filiales embellit de messages de solidarité à Notre-Dame-Des-Landes.

Si Vinci est pris pour cible c’est pour les projets qu’il voudraient nous imposer autant que parce qu’il représente cette tendance générale du capitalisme a construire des infrastructures rentable au détriment des individus.
Sous prétexte d’améliorer la vie de chacun que ce soit à Khimki par la construction d’une d’une autoroute ou le projet d’aéroport à Notre-dame-des-landes, il bétonnent nos vies pour faire du fric.Vinci finance, conçoit, construit, gère, bref aménage nos besoins pour qu’ils soient rentables et nie la volonté de celles et ceux qui cherchent à se réapproprier leurs vies.
Leurs intérêts sont contradictoires avec nos aspirations individuelles et collectives.
Vinci se divise en quatre secteurs d’activités : construction, concessions, énergie et immobilier.

Sur Strasbourg, Vinci était chargé du Grand Contournement Ouest.

Le groupe possède cinq parcs de stationnement:
-24-26 Rue du Fossé des Tanneurs
-Place Kléber- Homme de fer
-Gare Wodli
-Sous la gare
-Gare vélo Boulevard de Nancy

Des projets Immobiliers
-VINCI Immobilier (Direction Régionale de l’Est – Compagnie Immobilière Hermes)
9b rue du Parc
67205 Oberhausbergen
-Jardin des deux rives bat.1,3,4,8 et Senior
rue Jean Monet
-Les Chromalines Neudorf
-Le jardin
Geispolsheim 67118

de nombreux chantiers, Eurovia entre autre et des locaux/dépots :

-ADIM Est , Chanzy Pardoux , Sogea Est , Solumat, Urban, VINCI Construction France
19 route d’Eschau
67411 Illkirch-Graffenstaden
-Gravières d’Alsace Lorraine (Weyersheim – GAL)
route de Gambsheim
67720 Weyersheim
-GTM Alsace, Dumez Anstett
4 rue de l’Industrie
67452 Mundolsheim
-Cardem
7 rue de l’Uranium
BP 58
67802 Bischheim

Et au niveau énergétique
-VINCI Facilities (Alsace)
21bis rue Desaix
67450 Mundolsheim

et la liste n’est pas exhaustive.

A bon entendeur…

[Genève] Action de solidarité avec la ZAD

  • janvier 16, 2013

Vu sur indymedia suisse.

Un peu de bon sens, un peu d’essence…

Bétonneurs de tous poils, il n’y a pas qu’à Notre-Dame-des-Landes, que vous nous pourrissez l’existence. La nuit du 6 au 7 décembre, au chantier du nouveau quartier de Saint-Georges à Genève, nous avons mis hors d’état de nuire une de vos machines à détruire.

On veut voir Vinci, Groutbor, sa filiale suisse présente sur ce chantier, leurs compères et confrères hors de nos vies et on remettra ca autant qu’il le faudra.

URBANISME DEGAGE
RESISTANCE ET SABOTAGE